Ventes Vélos neufs 2019
Coronavirus
Ventes Vélos neufs 2018
N`est pas un délit banal
Bike Days 2018
Sélection variée a Soleure
Ventes vélos neufs 2017
Ventes vélos neufs 2016
200 ans de vélo
Histoire formidable
Potentiel Vélo
Produits life-style
Forte demande
Accidents E-Bike et bpa
CH Fournisseurs de vélos
De nouveau à la pointe
Hystérie sécurité vélo
Branche prend position
Ventes de cycles 2014
La branche se défend
Plus de femmes sur...
vélos sportifs
Trop de cyclistes roulent
...sans éclairage!
Chifffre affaire
La moitié avec service et accessoires
E-Bikes: règles nouvelles
Pas du casques pour catégorie 25 km/h
BOOM
Un vélo sur sept est électrique
300 000 casques
aimé, supporté, détesté
Les femmes font...
...plus souvent du vélo que les hommes
Vélo: La magie...
...de la petite reine
La securité se trouve..
... chez les pros!
25 années de VTT
Un anniversaire spécial en Suisse
Tendance «50 plus»
Le vélo gagne en popularité!
Les Suisses sont fous de
...vélos
Tout le monde en a un,
mais peu en profitent vraiment!

Le coronavirus favorise la vente de vélos, mais suscite aussi des craintes

De plus en plus de personnes évitent les transports publics en raison des réglementations fédérales restrictives dues au coronavirus. Cela favorise évidemment la vente de vélos et d’e-bikes. Cependant, l'industrie du vélo n'est que d'un optimisme prudent à ce sujet. Il est possible que des problèmes d’approvisionnement surviennent à partir du mois de mai en raison de l'interruption des chaînes de production en Chine et en Asie du Sud-Est. En revanche, les livraisons en provenance d'Italie continuent d'arriver selon les commandes.

L'industrie suisse du vélo a connu une bonne année au niveau des ventes avec des taux de croissance à deux chiffres pour les e-bikes. L'année 2020 a également bien démarré grâce à un hiver chaud et sec avec de nombreuses journées ensoleillées. Mais le coronavirus est arrivé et a d'abord paralysé l'économie chinoise, qui joue un rôle important en tant que fournisseur pour la production de vélo et de composants. Le "SRAS-CoV-2" s'est rapidement répandu et a incité les gouvernements d'autres pays à imposer des réglementations de plus en plus restrictives.

Cela a eu un effet positif sur l'industrie du vélo : de plus en plus de gens se sont mis au vélo pour éviter la foule dans les transports publics. Comme l'industrie du vélo a des délais de production relativement longs, qui dépassent maintenant la moitié de l'année, les entrepôts sont bien remplis en début de saison. La demande accrue des clients a donc été satisfaite. Toutefois, les membres de l'association de l'industrie du vélo Velosuisse font de plus en plus entendre que des problèmes d'approvisionnement en pièces détachées ainsi qu'en commandes de vélo et e-bikes pourraient survenir à partir du milieu de l'année.

«Il est encore très difficile d'évaluer la situation de l'offre à partir du milieu de l'année», déclare par exemple Walter Schärli, directeur d'Intercycle, en accord avec d'autres PDG de l'industrie du vélo. «Les fabricants de cycles en Chine ont maintenant repris leur travail. Mais en raison des restrictions de voyage imposées à leurs employés, les usines ne produisent qu'à une capacité partielle.» Pour l'instant, ce n'est pas un problème. Mais il devient évident que les commandes qui auraient dû être produites après le Nouvel An chinois, fin janvier, seront livrées avec des retards importants. M. Schärli s'attend également à des problèmes de capacités de transport par mer si l'économie chinoise résorbe soudainement le retard de production dans tous les secteurs de l'économie.

En revanche, les importateurs de produits italiens pour vélos, comme Certa Sports, ne signalent pratiquement aucun retard. Le directeur général Andreas Betschart déclare : «Jusqu'à présent, nous n'avons pas constaté de problèmes importants dans les transactions commerciales avec l'Italie. Cependant, la vie sociale en public est aujourd'hui presque inexistante.»

11 mars 2020