ventes vélos après Corona
Embarras postal
Ventes vélos neufs 2019
Coronavirus
Ventes vélos neufs 2018
N`est pas un délit banal
Bike Days 2018
Sélection variée a Soleure
Ventes vélos neufs 2017
Ventes vélos neufs 2016
200 ans de vélo
Histoire formidable
Potentiel Vélo
Produits life-style
Forte demande
Accidents E-Bike et bpa
CH Fournisseurs de vélos
De nouveau à la pointe
Hystérie sécurité vélo
Branche prend position
Ventes de cycles 2014
La branche se défend
Plus de femmes sur...
vélos sportifs
Trop de cyclistes roulent
...sans éclairage!
Chifffre affaire
La moitié avec service et accessoires
E-Bikes: règles nouvelles
Pas du casques pour catégorie 25 km/h
BOOM
Un vélo sur sept est électrique
300 000 casques
aimé, supporté, détesté
Les femmes font...
...plus souvent du vélo que les hommes
Vélo: La magie...
...de la petite reine
La securité se trouve..
... chez les pros!
25 années de VTT
Un anniversaire spécial en Suisse
Tendance «50 plus»
Le vélo gagne en popularité!
Les Suisses sont fous de
...vélos
Tout le monde en a un,
mais peu en profitent vraiment!

Les restrictions sur les colis postaux mettent en danger l'approvisionnement et sont discriminatoires à l'égard des petites entreprises

Les quotas de colis récemment décidés par la Poste vont frapper durement le commerce des vélos, le DETEC ne faisant pas de distinction entre les entreprises utiles pour le système et le commerce en ligne purement orienté vers le consommateur. Les entreprises et les micro-entreprises nationales sont fortement désavantagées par rapport aux grands détaillants en ligne actifs à l'étranger.

En vertu de la deuxième ordonnance Covid 19, les ateliers de réparation de vélos ont été exemptés de l'ordre de fermeture du Conseil fédéral afin d'assurer la mobilité de la population. Toutefois, avec l'introduction temporaire des contingents de colis envoyés par la Poste, des goulets d'étranglement dans l'approvisionnement en pièces détachées vont se faire sentir dès la semaine prochaine. Fuchs-Movesa, l'importateur suisse de Shimano, leader du marché de composants pour vélos, et Bosch, le plus grand fabricant de moteurs pour vélos électriques, a toujours maintenu sa coopération avec la Poste malgré des frais d'expédition plus élevés. Son directeur, Richard Merz, est donc déçu de la décision du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC), qui sanctionne cette loyauté envers l'entreprise publique : «Du jour au lendemain, nous devons réduire de moitié le nombre de nos colis quotidiens, qui passe de 1200 à 600. Le DETEC met ainsi en péril l'approvisionnement en pièces de rechange de nos 1700 concessionnaires de vélos, qui ont en fait reçu du Conseil fédéral le mandat d'assurer la mobilité de la population même pendant les mesures d'urgence du Covid 19.» Merz ne comprend pas pourquoi le DETEC ne fait pas la différence entre les entreprises d'importance stratégique et le commerce en ligne pur, qui ne sert que la consommation, dans son attribution de paquets. Il déclare : «Une fois de plus, les détaillants étrangers en ligne sont privilégiés, alors que nous, en Suisse, nous luttons contre les restrictions. Au final, ce seront les petits ateliers de réparation de vélos qui ne pourront pas faire leur travail par manque de pièces de rechange qui vont en souffrir.» Il demande : «Pourquoi la Poste ne se concentre-t-elle pas simplement sur le marché intérieur ? Cela permettrait de réduire le nombre de PME affectées par la crise.»

L'attitude obstinée des autorités alors que le secteur des petites entreprises lutte pour sa survie

Merz n'est pas le seul à être agacé par l'attitude inflexible du gouvernement et des agences. Le marchand de vélos zurichois Thomas Ernst a demandé à l'Office zurichois de l'économie et du travail l'autorisation temporaire de travailler le dimanche. Ce faisant, il voulait mieux répartir la charge de travail élevée répartie désormais sur deux équipes travaillant en alternance afin de réduire le risque d'infection dans l'atelier. Les employés auraient été d'accord. Ernst aurait payé le supplément de salaire habituel le dimanche. Toutefois, l'Office a rejeté la demande au motif que le droit du travail et les ordonnances connexes continueraient à s'appliquer sans changement pendant les mesures du Covid 19.

4 avril 2020

Informations complémentaires
Office Suisse du vélo et de l'E-Bike OSVE
Martin Platter, 044 764 20 86, 079 231 87 18, Fachstelle-Velo.ch
Richard Merz, Fuchs-Movesa, 079 475 35 74
Thomas Ernst, Velo Zürich, 077 451 45 25