Prévisions de ventes 2020
Des lustres sensationells
ventes vélos après Corona
Embarras postal
Ventes vélos neufs 2019
Coronavirus
Ventes vélos neufs 2018
N`est pas un délit banal
Ventes vélos neufs 2017
Ventes vélos neufs 2016
200 ans de vélo
Histoire formidable
Potentiel Vélo
Produits life-style
Forte demande
Accidents E-Bike et bpa
CH Fournisseurs de vélos
De nouveau à la pointe
Hystérie sécurité vélo
Branche prend position
Ventes de cycles 2014
La branche se défend
Plus de femmes sur...
vélos sportifs
Trop de cyclistes roulent
...sans éclairage!
Chifffre affaire
La moitié avec service et accessoires
E-Bikes: règles nouvelles
Pas du casques pour catégorie 25 km/h
300 000 casques
aimé, supporté, détesté

Vente de vélos et d’e-bikes 2017

La vente d’e-bikes en Suisse se poursuit à des niveaux records

2017 a été une bonne année pour la vente de vélos. Au total, 338000 vélos (jouets pour enfants exclus) ont été vendus en Suisse, ce qui correspond à une augmentation de 4,2 pourcents par rapport à l’année précédente. Avec près de 90000 objets vendus, les e-bikes ont atteint un nouveau record, en croissance de 16,3 pourcents.

(SFVE) Avec un printemps beau et chaud, 2017 s’est tout de suite annoncée comme une bonne année pour le vélo. Les chiffres officiels de la branche, collectés auprès des importateurs, des grossistes et des magasins spécialisés sont maintenant disponibles et confirment cette tendance, avec un nombre total de vélos et d’e-bikes vendus atteignant les 338000 unités. Par rapport à l'année précédente, qui n’avait pas été très bonne au niveau météorologique, cela correspond à une augmentation significative de 4,2 pourcents.

Le grand gagnant est une fois de plus l’e-bike, qui avait déjà connu une croissance de plus de 14.1 pourcents entre 2015 et 2016. Cette année la croissance est même supérieure pour s’établir à 16.3 pourcents. Cela correspond à un nouveau record de vente de 9000 pièces. Autrement dit, un vélo sur quatre vendu en Suisse contient désormais un moteur – tendance à la hausse.

Avec une croissance en hausse d’un tiers (+38.3%) pour la deuxième année consécutive, l’e-mountain bike a survolé les débats pour atteindre désormais 29000 pièces vendues sur une année. L’assistance électrique a aussi contribué à donner un nouvel élan dans des secteurs de niche. 400 cargobikes ont ainsi été délivrés l’année dernière, ce qui est particulièrement réjouissant dans la mesure où ces véhicules permettent la plupart du temps de remplacer une voiture dans les agglomérations. En plus des progrès en matière de maintenance, design et du point de vue technique, des programmes de soutien comme carvelo2go contribuent également à cette nouvelle impulsion.

La vente des vélos musculaires dans le segment sportif (sans phare, pare-boue et porte-bagage) a augmenté de 3 pourcents, une première après plusieurs années consécutives en recul. La principale raison de cette croissance est due aux vélos pour enfants dans la gamme 20-24 pouces, y compris les vélos freestyle, dont la part de marché est montée à 22.7 pourcent. En ce qui concerne les VTTs, aussi bien les 26 pouces que les 27.5 pouces ont perdu du terrain (-7% et -2.3% respectivement) alors que les ventes de 29 pouces ont augmenté quelque peu (+3,9%). La vente des vélos de course est restée stable alors que la vente de vélos de cyclocross a légèrement diminué. (-2,1%). Ce qui est réjouissant par contre, c’est de voir que dans le secteur des vélos de route, la part de marcher des vélos à frein à disque augmente considérablement. Près de 30 % des nouveaux vélos ne sont plus équipés de freins à tambour.

Le segment loisir et vie quotidienne (avec phares, pare-boues et porte-bagages) a subi de manière différentes la montée en force de l’e-bike. La croissance au niveau des citybikes 28 pouces (+14,7%) n’a cependant pas pu compenser le déclin observé au niveau des citybikes 26 pouces (-33%) et junior 20-24 pouces (-35,7%). La vente des vélos spéciaux (tandems, vélo de transport, etc) est également en net recul (-20,4%).

8. Mars 2018